Symptômes

Les symptômes généralement constatés sont :

  • la perte de l'appétit

  • muqueuses pâles

  • un abattement important,

  • fièvre

  • une salivation importante

  • des diarrhées et des vomissements

  • des difficultés respiratoires

  • des tremblements et des convulsions

  • une paralysie,ou raideur des membres,

  • coma.

Si votre chien présente un ou plusieurs symptômes, allez chez votre vétérinaire IMMEDIATEMENT.

 

 

Pesticides, Raticides

Chez le chien, ce sont les destructeurs de nuisibles anticoagulants (mort aux rats) qui sont le plus souvent mis en cause.

L’animal présente alors un syndrome hémorragique  avec des hématomes, des pertes de sang dans les urines, dans les selles qui s’accompagnent d’une anémie et d’efforts respiratoires.

Il faut réagir vite car le vétérinaire peut injecter un antidote. Plus il est administré rapidement, meilleur sera le pronostic !

On observe aussi des intoxications à d’autres destructeurs de nuisibles : au chloralose, aux convulsivants mais aussi à des insecticides, anti-limaces, des acaricides, des herbicides et des fongicides.

Les Médicaments, Produits domestiques, drogues

 

Les Médicaments "humains"

On parle souvent d’intoxications volontaires car le propriétaire, voyant son animal malade, lui administre un médicament destiné aux humains !

Il s’agit principalement des anti-inflammatoires tels que l’Ibuprofène, mais aussi du paracétamol (doliprane).

Les symptômes sont alors digestifs : anorexie, vomissement mais aussi des troubles sanguins. Ainsi, comme le sang ne parvient plus à transporter correctement l’oxygène aux différentes parties du corps, l’animal compense en respirant plus vite ! Il devient rapidement « bleu » par manque d’oxygène. Le pronostic est alors très réservé.

Les chiens sont aussi très doués pour visiter l’armoire à pharmacie et en manger son contenu ! Dans ce cas, ils peuvent ingérer toutes sortes de médicaments !

A savoir : Si cela devait arriver à votre chien, rendez-vous directement chez le vétérinaire ou à un service d’urgence en prenant soin d’emporter la (ou les) boîtes des médicaments  que votre chien a pu ingérer !

 

Les produits ménagers et polluants

Il s’agit de produits industriels divers : eau de javel, antigel , peinture, piles, huile de vidange… mais aussi le White Spirit qui est toxique pour les chiens même ceux qui se sont roulés dans la peinture !

Les symptômes dépendent donc du produit ingéré. Généralement,  les symptômes digestifs et neurologiques sont les plus nombreux. Ensuite un traitement symptomatique pourra être mis en place.

Le pronostic peut être très réservé en fonction du toxique et du délai de prise en charge de l’animal.

 

Drogues

Certaines substances utilisées par les humains peuvent être ingérées par nos chers compagnons.

On pense principalement à l’alcool et, de plus en plus, au cannabis. Si un chien a pu avoir accès à du cannabis sous n’importe quelle forme et qu’il paraît soudain amorphe, présente des troubles de l’équilibre, des pupilles dilatées…, réagissez vite et consultez votre vétérinaire.

Le chocolat:

 Deux à quatre heures après l’ingestion, l’animal peut présenter de l’agitation, des vomissements et de la diarrhée. Il urine souvent, respire plus rapidement, son cœur bat plus vite et il peut présenter de la fièvre.

Quelques heures plus tard, des convulsions et des troubles du rythme cardiaque peuvent survenir.

L’intoxication peut être mortelle.

Chocolat noir.
Si votre chien a avalé plus de 2 grammes de chocolat noir par kilo de poids corporel (20 grammes pour un chien de 10 kg, 40 grammes pour un chien de 20kg,...)

  • Chocolat au lait.
    Si votre chien a avalé plus de 10 grammes de chocolat au lait par kilo de poids corporel (100 grammes pour un chien de 10 kg, 200 grammes pour un chien de 20kg,...).

Il n’est pas nécessaire d’intervenir si le chien a pris moins que les quantités reprises ci-dessus, ou s’il a mangé du chocolat blanc.

 

 

 

 

 

Les animaux

Les animaux dangereux par contact ou ingestion :

Les chenilles processionnaires:

constituent un risque important d'intoxication.

Elles descendent des arbres, à la queue leu-leu, au printemps (de mars à mai), pour aller s'enfouir dans le sol.Elles aiment particulièrement les conifères (pins du Sud de la France).

Un chien qui en avale présentera un œdème de la langue, une hypersalivation voire des difficultés respiratoires.Les séquelles peuvent être importantes parfois la langue se nécrose, c'est-à-dire qu'une partie plus ou moins importante de la langue meurt et tombe ce qui peut éventuellement empêcher le chien de se nourrir.

A savoir : Faîtes attention, des petits cocons sur les pins sont synonymes de chenilles processionnaires dès le printemps .

 

Les crapauds:

se trouvent au bord des mares pendant une grande partie de l'année. Certains chiens jouent avec et peuvent même les avaler. On ne le sait pas toujours mais les crapauds ont des glandes sur tout le corps qui sécrètent du venin. La pression qui s’exerce sur le crapaud, lors de morsure par exemple, provoque l’éjection du venin.

Les signes cliniques sont d'abord une salivation immédiate et importante qui peut rétrocéder spontanément en cas d’envenimation minime. Mais si ce n'est pas le cas, il apparaîtra des vomissements,  de l’abattement, puis éventuellement de signes nerveux :  démarche anormale, tremblements et convulsions.

A savoir : Le venin de crapaud ne traverse pas la peau : il n’y a pas de danger à prendre un crapaud dans la main. Mais lors de contact avec la muqueuse de la bouche, il pénètre dans le sang, et il a principalement une action toxique sur le cœur et le système nerveux.

 

Attention ! Si votre chien a pris un crapaud dans sa gueule, il faut rincer lui la bouche immédiatement et, si des symptômes apparaissent, contacter rapidement un vétérinaire.

 

 

Guepes, abeilles, frelons

 

 Si le chien n est pas allergique, la piqûre va provoquer un simple gonflement localisé à l’endroit de la piqûre et l’histoire va s’arrêter là.

 

Si le chien est allergique, une piqûre de guêpe ou d’abeille chez le chien peut être grave.

 

Le risque est alors qu’il développe un œdème de la face appelé œdème de Quincke et un choc anaphylactique, deux situations d’urgence absolue qui, si elles ne sont pas prises en charge à temps par un vétérinaire, peuvent être fatales à votre animal. De telles réactions allergiques se manifestent lorsque le système immunitaire du chien a déjà été sensibilisé à l’antigène. En d’autres termes, cela signifie que ce type de réaction allergique extrême ne se manifeste généralement pas dès la première piqûre d’insecte.

Quel que soit l'animal que votre chien ait rencontré, les principaux symptômes que vous pouvez observer sont un abattement et une salivation importante, et parfois une atteinte des yeux (paupières enflées, yeux rouges, larmoyants…), ou de la langue. Si vous pensez qu'il est possible que votre chien soit entré en contact avec un de ces animaux, consultez au plus vite votre vétérinaire.